search
top

Anarchy in the UK – The Sex Pistols

The Sex Pistols sont une formation de rock punk née en 1975 en Grande Bretagne (encore). Le groupe est considéré comme le fondateur du mouvement. Il se crée suite à la reformation du groupe The Strand. Les membres initiaux étaient Steve Jones (chant), Paul Cook (batterie), et Wally Nightingale (guitare) et par la suite Jim Mackin (orgue) et Stephen Hayen (basse).

A leurs débuts, les membres avaient pour habitude de fréquenter l’enseigne de vêtements, SEX, de Vivienne Westwood et Malcolm McLaren qui devient un spot pour les jeunes punk britanniques. Malcolm McLaren devient le manager du groupe en 1974 et les collections de Vivienne s’orientent de plus en plus vers un style sadomasochiste contre la mode. Wally Nightingale à la guitare est ensuite renvoyé et est remplacé par Jones.

Il leur faut alors trouver un nouveau chanteur. Ils repèrent John Lydon (Johnny Rotten) au sein de leur boutique fétiche. Le nom de la formation est adopté en 1975 et le style vestimentaire se fait très net. Ils commencent à se produire dans des clubs puis jouent leur premier concert. En parallèle, The Clash et The Damned se constituent. Le punk se répand.

Anarchy in the UK est le premier single du groupe. Il sort en septembre 1976 sur le label EMI. Si le groupe est capable de jouer en concert, il se fait surtout remarquer par son attitude. Invités dans l’émission Today, en direct sur la chaîne Thames Television, les Sex Pistols attirent l’attention. Jones insulte l’animateur avec violence et l’affaire fait le tour de la presse dès le lendemain.

La formation peut alors débuter une tournée chahutée par des concerts annulés par les autorités locales et par une presse très critique. EMI organise d’autres concerts à Amsterdam en janvier 1976 mais les Sex Pistols se font de nouveau remarquer à l’aéropot en se disputant avec le personnel. Le magazine Rolling Stone n’osera pas relater les faits qu’il considèrera trop répugnants pour être publiés. Ce à quoi Johnny Rotten répondra « I don’t understand it. All we’re trying to do is destroy everything ».

Photo des Sex Pistols

Le bassiste Glen Matlock est ensuite évincé du groupe et est remplacé par un ami de Rotten, Sid Vicious, qui ne brille pourtant pas par ses qualités de musicien. Cependant, celui-ci avait le look et l’esprit nécessaires pour s’intégrer aux Sex Pistols. Mais l’arrivée de Vicious marque aussi sa lente descente aux enfers. Il rencontre une fan, Nancy Spungen, prostituée aux troubles psychologiques et consommatrice d’héroïne.

The Sex Pistols signent auprès de A&M Records en mars 1977 et fêtent ce nouveau contrat. Le comportement de Sid Vicious ce soir-là leur fera rompre ce contrat aussitôt. Ils signent ensuite chez Virgin Records en avril. Le single God Save the Queen, critique de la monarchie, sort en mai et soulève l’indignation de l’opinion publique faisant connaître au punk ses heures de gloire. Le titre sera le plus censuré de l’histoire de la musique britannique.

Le single sort au même moment que la cérémonie des vingt-cinq ans de règne d’Elisabeth II. Le groupe décide de jouer sur un bateau traversant la Tamise. Le concert se termine par des arrestations. Le single est un succès mais la tournée américaine un véritable échec. Johnny Rotten quitte le groupe.

Le premier et unique album des Sex Pistols Never Mind the Bollocks, Here’s the Sex Pistols sort en novembre 1978 et contient notamment Anarchy in the UK.

 

Acheter Anarchy in the UK sur Amazon

Un commentaire à “Anarchy in the UK – The Sex Pistols”

  1. Vinyles dit :

    Bon article ! Si vous en avez l’occaz, jetez une oreille sur la reprise de God Save the Queen par Motorhead, bien sympa !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top
Retrouvez-nous sur Google+