search
top

Eurovision de l’animation – Sailor Moon

[C’EST PERMIS]

L’Eurovision de l’animation #3

Et comme toujours, élisez le vainqueur en commentaire !

Déjà la troisième édition de cet Eurovision de l’animation avec encore et toujours du culte.

Sailor Moon (Bishōjo Senshi Sērā Mūn en japonais) est un shojo manga (18 tomes) et un anime (200 épisodes divisés en cinq saisons) créé par Naoko Takeuchi. L’anime a été diffusé de 1992 à 1997 au Japon.

Il dépeint l’histoire d’une étudiante de Tokyo ordinaire et maladroite qui parvient à obtenir des pouvoirs magiques lui permettant de devenir la guerrière de la lune : Sailor Moon. Dans sa lutte contre le mal, elle sera accompagnée d’autres guerrières représentant différents astres.

La série est connue pour avoir repopularisé le genre Magical girl très en vogue durant les années 80 grâce à des animes tels que Creamy, merveilleuse Creamy, Emi Magique ou encore Susy aux fleurs magiques.

Le succès de Sailor Moon a donné lieu à de nouvelles adaptations : la comédie musicale Seramyu, une série live nommée Pretty Guardian Sailor Moon et de nombreux jeux vidéos.

Ça c’était pour la partie sérieuse. Venons-en à ce qui nous intéresse : le LOL. Y’en-a-t-il cette semaine ? La réponse est oui bien sûr sinon j’aurais choisi un autre anime 😀

Commençons en douceur avec le générique original, kitsch mais néanmoins acceptable (et puis de toute façon Sailor Moon, on ne touche pas !).

 

Jusque là tout va bien. Poursuivons avec les américains, les mexicains et les coréens qui, à défaut d’être originaux, ne massacrent pas le générique initial à proprement parler.

Générique américain : observez le texte qui défile au début du générique. Ok vous avez le droit de rire.

 

Générique coréen :

 

Générique mexicain :

 

Et pour la curiosité, la même chose en russe :

 

Les italiens nous offrent un générique aussi mou qu’un loukoum abandonné à l’arrière d’une jeep en plein Sahara.

 

Et c’est maintenant qu’on commence à vraiment s’amuser avec le générique français. Parce qu’on ne change pas les bonnes habitudes, notre Bernard Minet national se dévoue pour l’interprétation même s’il repoussera plus loin les limites de la ringardise avec Bioman dont je serai amenée à parler bientôt par la force des choses (c’est pas moi c’est lui !).

 

MAIS ATTENTION ! J’ai trouvé pire. Vous savez qu’il n’est point question de faire dans le relativisme culturel en ce qui concerne l’adaptation local d’un générique. Parce qu’il faut appeler un chat un chat, nous avons donc droit ici à une bouse cosmique de la part de nos voisins allemands. Si vous êtes fans de Kratwerk, passez votre chemin !

 

Et pour être certain d’être tombé dans les tréfonds du ridicule, la comédie musicale qui va bien.

Un commentaire à “Eurovision de l’animation – Sailor Moon”

  1. Thierry dit :

    Je ne pensais pas que c’était possible face à la France, mais l’Allemagne mérite la victoire. 😀

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top
Retrouvez-nous sur Google+