search
top

Pure Morning – Placebo

/!\ Attention, article roman ! /!\

Placebo est une formation de rock alternatif née en 1994 de l’association de Brian Molko (chant, guitare, piano…), Stefan Olsdal (basse, guitare…) et Steve Hewitt (batterie).

Brian Molko et Steve Hewitt se rencontrent au début des années 90 et se produisent dans quelques clubs londoniens. Puis Molko rencontre un ancien camarade de classe par hasard, Stefan Olsdal, qui lui propose de monter un groupe. Ils débutent tous deux sous le nom supposé d’Ashtray Heart puis forment un trio en octobre 1994 avec Robert Schultzberg (batterie) : Placebo. Hewitt devait en effet honorer d’autres contrats pendant la même période. Le nom du groupe provient de la volonté de la formation de trouver une appellation simple et qui les distinguerait des autres formations aux noms parfois médicaux (The Cure).

Le groupe commence ses premiers enregistrements en mars 1995. Les maisons de disque y voient de suite une opportunité. Leur premier single, Come Home, sort en février 1996 et leur premier album homonyme en juillet. Le groupe est alors convié à participer aux premières parties de David Bowie.

L’album est très bien reçu et la violence des paroles, le style punk, les interviews osées ainsi que le look androgyne et la façon d’être de Molko font très vite parler du groupe. Les fans se rassemblent autour d’un style décadent et romantique voire glamour.

Robert Schultzberg quitte le groupe en 1996 suite à une longue période de mésentente avec le leader. Hewitt le remplace naturellement.

Placebo anime la première partie de U2 en septembre 1997 et sort son deuxième album, Without You I’m Nothing, en octobre 1998. Celui-ci se veut bien plus sentimental que le premier. Le groupe y aborde des thèmes comme le spleen et la complexité des relations amoureuses et amicales d’après le vécu et les excès de Molko. Placebo adopte un style plus mature et tend alors vers le rock alternatif. La voix de Molko devient plus claire et les textes plus élaborés. Le single Pure Morning atteint la quatrième place des charts anglais à l’instar de Nancy Boy sur le premier album. L’aspect visuel comptera beaucoup durant cette période pendant laquelle Molko se travestira de façon quasi systématique. Le single Every You Every Me devient un classique et est repris pour la bande originale du film Sexe Intentions.

L’album Black Market Music sort en 2000 avec de nouvelles sonorités électro, hip hop ou encore jazz. Les textes se veulent provocants et attaquent politique, religion et genre humain. Si l’ensemble est de grande qualité, l’album fait moins l’unanimité que le précédent. Il marque un tournant musical et visuel pour Placebo.

Sleeping With Ghosts sort en mars 2003. L’album présente des morceaux au rock plus épuré. Il fait un carton en Europe et notamment en France. Mais les fans de la première heure délaissent le groupe pour un nouveau public attiré par le succès et les codes du groupe. Les critiques, quant à elles, reprochent à la formation de ne pas évoluer depuis Without You I’m Nothing.

L’album Meds sort en mars 2006 et souhaite revenir aux essences du groupe avec l’abandon des sons synthétiques. Placebo veut tirer un trait sur son passé exubérant et le travestissement (The Death Of Nancy Boy, la mort de l’effiminé). Le succès n’est pas au rendez-vous et les critiques qui avaient suivi Placebo depuis ses débuts ne saluent pas l’album. Le groupe poursuit les tournées avec moins de conviction et ne parvient toujours pas à percer aux États-Unis. Steve Hewitt quitte la formation en octobre 2007. Stefan Olsdal concèdera plus tard que le groupe traversait une très mauvaise passe qualifiant celui-ci de « malade ».

Steve Forrest intègre le groupe en août 2008 à 22 ans et lui apporte un souffle de fraîcheur. L’album Battle for the Sun sort en juin 2009. Il signe le renouveau de Placebo et permet au nouveau batteur de se faire accepter par les fans.

Placebo se démarque par son style unique qui plaît ou déplaît mais ne laisse pas de marbre. La sexualité des membres du groupe est par ailleurs à prendre en considération pour comprendre ses textes.

Vous êtes toujours là ? 😀

Pure Morning a marqué les fans de Placebo et ceux qui pensaient que le groupe demeurerait dans le teenage rock. Le titre hypnotique fait l’apologie de l’amitié et notamment de l’amitié avec les femmes.

 

Pour les fans, Placebo devrait se produire au festival Rock en Seine le dernier week-end d’août.


2 Réponses à “Pure Morning – Placebo”

  1. touteouïe dit :

    Jolie reconstitution de leur carrière 🙂
    Placebo toute mon adolescence… Un peu déçue par Battle for The Sun même s’il y a quelques bons titres.

  2. Eme dit :

    Merci à toi. Honnêtement, je suis un peu restée sur la période Placebo jusqu’à Sleeping with Ghosts. Après j’ai un peu décroché 😉

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top
Retrouvez-nous sur Google+