search
top

The Times They Are a-Changin’ – Bob Dylan

Bob Dylan, ou Robert Zimmerman, est un auteur-compositeur-interprète, musicien, poète et peintre américain d’origine juive.  Il débute la musique dès son plus jeune âge avec l’apprentissage du piano, de l’harmonica et de la guitare. Il s’intéresse d’abord à la musique country (Hank Williams) ainsi qu’au blues (Muddy Waters). Ses influences s’étendent aussi à des artistes tels qu’Elvis Presley, Bill Haley ou encore Little Richard. La beauté des textes de Dylan en fait l’un des poète les plus influents du XXème siècle.

Si sa volonté constante d’échapper aux règles de la popularité et à l’image de vedette l’a empêché de vendre beaucoup d’albums, son influence sur les artistes de l’époque lui a permis de changer le visage de la musique.

Young Bob Dylan

Robert Zimmerman rentre à l’université du Minnesota en 1959 mais s’y montre peu assidu. C’est durant cette période qu’il convient de son pseudonyme : Bob Dylan, né d’une déformation de son deuxième prénom (Allen). Sa façon de jouer ainsi que sa voix le dirigent vers la musique folk rapidement.

Celui-ci se rend ensuite à New-York en 1961 où il commence à tisser quelques relations qui lui permettent  de se perfectionner musicalement mais aussi de travailler ses compositions écrites. Au même moment, la folk musique connaît un renouveau notamment via des artistes comme Joan Baez. Bob Dylan finit par signer un contrat à la Columbia la même année et sort un premier album sans retentissement en 1962.

Mais les compositions très engagées et élaborées de Dylan (dénonciation du racisme puis de la guerre) lui permettent de percer notamment grâce à la chanson Blowin’ in the Wind qui sera reprise par le corps étudiant. Son engagement se confirme en 1963 lorsqu’il participe à la marche sur Washington pour l’égalité des droits civiques durant laquelle Martin Luther King a prononcé le discours que l’on connait.

The Times They Are a-Changin’ sort en 1964 sur l’album du même nom marqué par la protestation. Comme Blowin’ in the Wind, la chanson devient une référence pour une jeunesse en quête de changement.

Il rencontre les Beatles la même année à New-York. Ceux-ci voient en Dylan un guide. Puis il débute une première période rock en 1965 avec un album mal reçu et une tournée difficile en 1966. Il enregistre un double album durant cette dernière : Blonde or Blonde, qui dénote par son calme.

Le chanteur stoppe sa carrière en 66 suite à un accident de moto. Il refait surface en 68 et ses fans attendent de lui qu’il revête à nouveau sa veste de meneur. Ce qu’il refusera en sortant deux albums très convenus grâce auxquels il rencontrera Johnny Cash. Sa carrière reprend réellement en 1974 avec des concerts d’envergure et des chansons plus agressives.

Dylan se convertit au christianisme en 1979, conversion qui influence grandement un travail qui sera jugé en dents de scie. Cette période prend fin en 1983 et Dylan semble avoir perdu l’inspiration et le génie qui caractérisaient ses précédentes compositions. Il enchaîne néanmoins les concerts depuis le début des années 80. Time Out of Mind (1997) est le premier album composé entièrement de titres originaux depuis 1990. L’album Modern Times (2006) entre directement en première position des charts aux États-Unis.

The Times They Are a-Changin’ est le troisième album de Bob Dylan. Les écrits sont centrés sur le racisme, la pauvreté et le changement social. La chanson homonyme reflète pour beaucoup l’humeur globale des années 60.

 

Et le super bonus du lundi à voir et à revoir. Title designer, c’est un métier.

Acheter The Times They Are a-Changin’ sur Amazon

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top
Retrouvez-nous sur Google+